Il s’agit d’un choix personnel.

« Je subis une mammographie tous les deux ans depuis que j’ai eu 50 ans. Je crois avoir sous-estimé le stress d’être rappelée pour des examens supplémentaires, mais le dépistage représente pour moi une façon d’avoir l’esprit tranquille et la conviction que je fais tout ce que je peux pour déceler rapidement le cancer du sein. »

Gurjit, 60 ans

« J’ai décidé d’attendre d’avoir 50 ans avant de commencer les dépistages par mammographie. Je ne présente pas de facteur de risque particulier, je suis en bonne santé et le cancer du sein ne m’inquiète pas vraiment. Certaines de mes amies ont décidé de commencer cette année, mais je préfère attendre. Imaginer qu’on me rappelle pour des examens supplémentaires me rend nerveuse. »

Julia, 40 ans

« Quatre années se sont écoulées depuis ma dernière mammographie. J’ai pesé le pour et le contre de poursuivre les dépistages avec mon partenaire et mon médecin et je suis à l’aise avec ma décision. J’accepte que la vie est remplie d’incertitudes et je prends le risque de ne pas déceler rapidement un cancer. » 

Margaret, 76 ans

« J’entretiens une bonne relation avec mon médecin, qui m’a fortement recommandé de commencer les dépistages réguliers à 40 ans. Nous avons pris la décision ensemble et je subis un dépistage tous les deux ans. »

Lily, 50 ans

 



*Les citations ci-dessus sont représentatives


Questions pour alimenter votre réflexion

Prenez ces questions en considération dans votre réflexion à savoir quand commencer à subir des mammographies à intervalles réguliers. Ces questions figureront dans votre guide de dépistage personnalisé à imprimer. 


Examinez chacun des avantages, limites ou préoccupations de la liste suivante et choisissez les plus importants pour vous.
Avantages
Limites